Je viens de recevoir mon nouveau Pro Flight Yoke System de Saitek ! Comme je vous le disais dernièrement, je vais enfin pouvoir le tester et m’assurer qu’il fonctionne parfaitement.

Bonne nouvelle ! Il fonctionne merveilleusement bien ! Le calibrage s’est effectué sans encombre et l’installation du pilote sans le moindre souci.

yoke_ok1


Passons au vol !
La précision du pilotage est vraiment très agréable. Le retour au centre du yoke est excellent. Très plaisant en main, il procure de bonnes sensations dans les virages. Il faut prendre quelques minutes pour réaffecter les boutons et les axes du yoke dans le panneau de configuration de FSX. Cette étape est indispensable pour résoudre quelques bizarreries !

Le bouton fantôme. Il est primordial de vérifier, en fonction de vos autres périphériques (saitek X52, rudder pedals, etc.), de ne pas affecter en doublon les commandes de FSX. En effet, le problème du « bouton fantôme » vient de là ! Lors de mon premier vol aujourd’hui, des événements s’enclenchaient tout seuls (sortie des volets, compensation, etc.) et ce problème vient tout simplement du fait que FSX n’aime pas les commandes en doublons sur plusieurs périphériques. Donc, vérifiez bien tout ça et tout fonctionnera sans problème.

yoke_ok2

L’axe X/Y. La précision de l’axe est excellente et conviendra à ravir à tous les fans de Flight Simulator. Que dire de plus ? Le plaisir du vol est là. Cela valait la peine de patienter.

Le Throttle. Comme j’ai déjà une manette de gaz (X52) et que j’en suis très content, j’utilise le Throttle du Yoke autrement. J’ai affecté les commandes du spoiler, du train d’atterrissage et du trim sur chacun des axes. Cela fonctionne admirablement bien.

Mes recommandations. Afin d’éviter les soucis d’installations, téléchargez les derniers pilotes à jour du Pro Flight Yoke System depuis le site www.saitek.com.
Si vous utilisez un hub USB, veillez à ce que ce dernier soit bien raccordé à une alimentation électrique. yoke_ok3Le Yoke a besoin que le port USB l’alimente. Si vous branchez le yoke sur un hub USB non alimenté, vous ne pourrez pas le calibrer correctement. Si vous connectez directement le Yoke à un port USB du PC, il sera alimenté. Pour le vérifier : lorsqu’il est alimenté, le yoke affiche l’heure système et le mode (1, 2 ou 3) sur son cadran. Dans le cas contraire, il ne l’est pas.
Vérifiez que chacun des périphériques a une affection de commandes uniques afin d’éviter des enclenchements d’événements intempestifs.
Vérifiez que l’axe mécanique du yoke ne présente pas de défaut. Il doit parfaitement revenir au centre et sa manipulation doit être souple et précise.

Conclusion. Après la déception du premier Yoke, j’avais émis quelques réserves sur ce périphérique. Cependant, je dois admettre que, lorsqu’il est en parfait état de marche, c’est un excellent Yoke. Je vous le recommande, mais prenez garde à ne pas tomber sur une mauvaise série. Normalement, ce problème devrait disparaître définitivement dans les semaines à venir et l’achat de ce Yoke se fera les yeux fermés.